Merci Monsieur Edison !

 

 

Inventeur de génie, Thomas Edison est à l’origine des plus grandes découvertes techniques de la fin du XIXe siècle. On lui doit bien sûr l’ampoule et la première centrale électrique, mais aussi la pile alcaline, le phonographe, le téléphone (déposé par Bell) et les ancêtres de la caméra et du projecteur de cinéma… Avec plus de mille brevets tout au long de sa vie, ce travailleur acharné a révolutionné la vie quotidienne de ses contemporains. Mais dans le monde du travail, il peut encore révolutionner nos vies grâce à ses citations inspirées…

Autodidacte, Thomas Edison a passé sa vie à chercher, souvent jour et nuit, pour trouver la solution à ses problèmes. S’il a déposé les brevets par centaines, il force l’exemple par sa force de travail et sa détermination sans faille. Homme d’affaires visionnaire, il a su formuler quelques recommandations universelles qui n’ont pas pris une ride. On connaît tous le célèbre « Le génie est fait d’un pourcent d’inspiration et de quatre-vingt-dix-neuf pourcent de transpiration. », mais on devrait aussi méditer ses phrases sur l’échec :  « Je ne me décourage pas car toute tentative infructueuse qu’on laisse derrière soi constitue un autre pas en avant » ou  « Je n’ai pas échoué. J’ai juste trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas. »

J’aime aussi quand il dit « Si nous faisions tout ce que nous sommes capable de faire, nous en serions abasourdis. », mais je crois que la citation d’Edison que j’aime le plus partager en formation reste celle-ci :

« La vraie valeur d’un produit ne réside pas dans ce qu’il est, mais bien dans ce qu’il apporte. Ce qui compte, ce n’est pas le prix de l’ampoule, c’est celui de la lumière. »

Autrement dit, ce n’est pas l’objet en lui-même qui motive l’acte d’achat, mais bien l’envie de profiter de son bénéfice. Cela tombe sous le sens, mais c’est une leçon essentielle que tous les commerciaux doivent parfaitement intégrer pour multiplier leurs ventes. On ne vend pas une ampoule, on vend de la lumière, c’est à dire que la promesse du produit est plus importante que le produit. On ne vend pas une chambre d’hôtel quatre étoiles, mais un moment de vie exceptionnel. On ne vend pas une voiture, mais la liberté de voyager. On ne vend pas une crème de nuit, mais la jeunesse retrouvée. On ne vend pas du jus d’orange, mais de l’énergie pour bien démarrer la journée…

Alors la prochaine fois que vous entrerez en négo, prenez une seconde pour repenser à l’ampoule d’Edison et recentrez votre argumentaire sur la lumière que vous proposez. Vous verrez que cela peut faire toute la différence… Et en sortant de la pièce, pensez aussi à lui en éteignant la lumière, même si elle est éclairée aux leds !

Virgil Benyayer