Visualiser son succès... avec Jim Carrey

Pour réussir à atteindre un objectif ambitieux, tous les experts s’accordent à dire qu’il faut commencer par imaginer son succès en pensées. Cette technique, dite de la visualisation positive, permet non seulement de définir le cap et de s’y tenir, mais aussi de se mettre en condition pour que son rêve puisse devenir réalité. On pourrait entrer dans les détails du processus et détailler le fonctionnement des neurones de notre cerveau, mais pour bien comprendre le concept rien ne vaut la célèbre interview de Jim Carrey. En 1997, l’acteur est invité sur le plateau d’Oprah Winfrey, et il lui confie comment il a réussi à empocher son premier chèque de 10 millions de dollars…

Trois ans avant d’être découvert du grand public, Jim Carrey raconte qu’il rentrait chez lui en voiture en faisant un petit détour par Mulholland Drive, le quartier des plus grandes stars d’Hollywood. Pour se sentir mieux, il s’amusait alors à s’imaginer vivre ici et « faire des trucs sympas »… A la même époque, il décide alors de se faire un chèque de 10 millions de dollars, et se fait la promesse de l’encaisser pour de vrai trois ans plus tard. Le chèque se détériore alors progressivement dans son portefeuille, mais trois ans plus tard, il encaisse cette somme pour son premier succès au Box Office, Dumb & Dumber des Frères Farelly.

Suffirait-il de se faire un chèque de 10 millions pour les gagner par la suite ? Certainement pas, et cette anecdote n’enlève rien au travail et au talent de Jim Carrey. Mais il nous fait là une superbe démonstration de l’art de la visualisation. Pour arriver quelque part, il faut déjà commencer à se convaincre que cela est possible, puis faire converger tous ses efforts pour que les autres y croient aussi. En écrivant, puis en manipulant le chèque, Jim Carrey a commencé à rendre son rêve palpable. Il a ensuite pu déployer toute son énergie dans une seule direction, jusqu’à ce que l’impossible devienne possible. Comme dit Oprah, la visualisation fonctionne si vous travaillez dur ! On lui laissera d’ailleurs le mot de la fin : « If you can see it and believe it, it is a lot easier to achieve it » Si vous pouvez visualiser votre succès et y croire, c’est bien plus simple d’y parvenir…

Virgil Benyayer

Voir la vidéo intégrale en anglais :