L'amélioration continue vue par... les All Blacks

L’amélioration continue est un vaste sujet sur lequel il y a énormément de choses à dire. Ce processus, qui peut se définir comme l’envie de faire continuellement mieux, a inspiré de nombreuses méthodes qui aident à gagner en productivité et en compétitivité. Mais pour initier les managers aux bienfaits de l’amélioration continue, je préfère souvent citer un de mes livres de chevet – Legacy de James Kerr – et donner la parole à une équipe de rugby au palmarès légendaire, j’ai nommé les All Blacks… 

Spécialiste du leadership, James Kerr a compilé dans son best-seller mondial les quinze grandes leçons que l’équipe de rugby néo-zélandaises peut nous enseigner pour mieux gérer une équipe et une entreprise. En analysant leur méthodes d’entrainement, il est parvenu à dégager les raisons de leur incroyable succès, afin de pouvoir les transposer au monde du travail. J’aime beaucoup ce livre, dont nous aurons l’occasion de reparler, mais il contient surtout cette phrase que je cite souvent en formation :

« You have to leave the jearsey in a better place ».

Tu dois laisser le maillot dans un meilleur état. Tout est dit. En endossant le maillot mythique, un All Blacks fait bien plus que jouer au rugby. Il représente tous ceux qui l’ont précédé et il doit faire perdurer la légende jusqu’à ce qu’un autre le remplace. Il ne peut se permettre ni d’être moins bon, ni même d’être « aussi bon » que les champions précédents, il doit tout faire pour les dépasser. A chaque fois qu’ils enfilent le maillot noir, les joueurs néo-zélandais remettent leur légende en jeu, et cela donne un sens à leurs efforts. Chacun à notre niveau, nous pouvons tous nous inspirer de cette philosophie de vie pour nous dépasser dans notre activité. Qu’est-ce qui m’habite ? Qu’est ce qui m’incarne ? Quel est le sens de mes actions ? Quel est le sens profond de ce que je fais ? Comment puis-je me dépasser pour faire gagner le collectif ?

Pour réussir à atteindre cet objectif, le conseil des All Blacks est donné par un ancien joueur des All Blacks, et il est tout simple :

« Success is modest improvement, consistently done ».

Sean Fitzpatrick

Le succès est une amélioration modeste, sans cesse réalisée. Il suffit alors de micro-améliorations quotidiennes pour atteindre la victoire, ou plus prosaïquement ses objectifs de vente. C’est en cherchant continuellement comment améliorer les détails les uns après les autres qu’on finit par devenir les meilleurs. Cela n’a l’air de rien, mais quand on réussit à progresser chaque jour sur les plus petites choses, on finit par se dépasser continuellement, selon le fameux principe de l’amélioration continue. Et vous, vous commencez par quoi aujourd’hui ? Et si on regardait un petit Haka pour se donner du cœur à l’ouvrage ?

Virgil Benyayer