Si tu as un rêve, tu dois le protéger

Une bonne réplique vaut parfois mieux qu’un long discours, et un bon film américain est parfois plus efficace qu’un livre de développement personnel. En cherchant bien, nous sommes nombreux à avoir une scène « made in Hollywood » qui a changé notre parcours de vie, non ? Je ne vous donnerai pas la mienne aujourd’hui, mais j’aimerais vous inviter à revoir cette scène tirée du film « À la recherche du Bonheur » que j’ai souvent montrée lors de mes formations…

Vous souvenez-vous de ce film tiré d’une histoire vraie ? Chris Gardner, un petit représentant de commerce joué par Will Smith, se retrouve seul avec son fils de 5 ans lorsque sa femme le quitte, lassée de ses sempiternels problèmes d’argent. Au bout du rouleau, endetté jusqu’au cou, il s’acharne à rester digne alors qu’il est contraint de dormir dehors. Il rencontre alors un courtier en bourse et saisit l’opportunité qu’il lui offre pour tenter de décrocher un emploi dans la finance malgré son profil atypique. À force de courage et de détermination, il parvient à surmonter les obstacles et finit non seulement par s’en sortir, mais même à gagner très bien sa vie et à trouver le bonheur… (le tout sur fond de musique mélodramatique évidemment).

Mais revenons-en à notre scène. Le fils de Chris Gardner à l’écran (qui est aussi le fils de Will Smith à la ville) tente un panier de basket en s’écriant avec l’enthousiasme d’un gamin de cinq ans qu’il veut devenir champion. Raisonnable, son père commence à le faire redescendre sur terre : « tu excelleras dans des tas de choses mais pas là-dedans, je ne tiens pas à ce que tu lances des ballons jour et nuit. » Puis, devant la déception de son fils, il se ravise :

« Ne laisse jamais personne te dire que tu ne peux pas y arriver. Même pas moi. Si tu as un rêve, tu dois le protéger. Tu verras que les gens incapables d’y arriver feront tout pour te décourager. Si tu veux vraiment quelque chose, tu peux l’avoir. Point final. »

Comme lui, je pense sincèrement qu’il faut croire en soi pour se donner toutes les chances de bâtir un projet réellement ambitieux. Quand on veut arriver quelque part, il est primordial de ne pas écouter les oiseaux de mauvais augure et les donneurs de conseils qui vous démoralisent sous prétexte de vouloir votre bien. Quand on cherche à dépasser ses limites, comme ce gamin qui veut devenir champion de basket, on s’attire inéluctablement les foudres de tous ceux qui n’ont jamais osé dépasser les leurs. Il est alors fondamental de lutter contre le pessimisme ambiant et de ne pas se laisser envahir par les commentaires toxiques. En « protégeant son rêve », on se donne les moyens de le faire exister pleinement, en restant concentré sur son objectif.

Pour mener à bien un projet, le rôle du manager est également de protéger la détermination de son équipe sans laisser le négativisme prendre le dessus. Il doit insuffler à chacun la motivation nécessaire pour avancer imperturbablement, même si la situation semble risquée. Comme le disait si bien Mark Twain : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. ». CQFD.

Et vous, comment parvenez-vous à protéger votre ambition et celle de vos équipes ? Pour découvrir comment rester imperturbable face aux commentaires toxiques tout en restant à l’écoute des avis constructifs, inscrivez-vous dès à présent à notre newsletter pour être prévenu de notre prochain webinaire !

Virgil Benyayer